top of page

Enquête sur les usages numériques des médecins libéraux bretons : quels enseignements ?

Dernière mise à jour : 12 avr. 2023

Le CATEL, incubateur de communautés e-santé, en collaboration avec l’URPS Médecins libéraux de Bretagne, a diffusé durant les mois de Septembre et Octobre 2022, une enquête auprès des médecins libéraux bretons afin de mieux comprendre les usages et les besoins de ces professionnels en matière de santé numérique.


Nous remercions vivement les 139 professionnels de santé qui ont répondu à l'enquête, nous permettant ainsi d'en savoir davantage sur leurs besoins et leurs attentes.


Parmi les 139 réponses collectées, nous constatons une grande variété des spécialités des répondants : dermatologue, psychiatre, cardiologue, neurologue, rhumatologue, ORL, angiologue, gynécologue, allergologue, pédiatre, hématologue etc. L’importante représentation des médecins généralistes était attendue car elle est le reflet des effectifs de cette spécialité parmi les médecins libéraux Bretons.




Des usages des outils numériques hétérogène


Si la Messagerie Sécurisée de Santé (MSS) est déjà bien intégrée et que les outils de gestion de rendez-vous sont fréquemment utilisés par les médecins libéraux, le Dossier Médical Partagé (DMP) est jusqu'à présent très peu intégré dans les pratiques, seulement 10% des répondants déclarent l'utiliser quotidiennement ou régulièrement.



La téléconsultation est sans surprise l'acte le plus souvent pratiqué par nos répondants car plus de 20% déclarent en réaliser régulièrement. Nous constatons toutefois que les médecins réalisent encore globalement peu d'actes de télémédecine.



Attractivité du numérique et attentes des professionnels


Alors que seulement 14.4 % des répondants estiment que la coordination ville-hôpital est fluide et adaptée aux besoins, il est intéressant de noter que les professionnels sont conscients du potentiel de ces outils pour améliorer l'organisation des soins, favoriser le développement des coopérations et des collaborations et améliorer l'efficacité et la pertinence des soins.


Tandis qu'un tiers des répondants déclarent être au stade de l'intégration de ces usages numériques dans leurs pratiques, 78 % des médecins voudraient progresser dans ce domaine.




Les résultats traduisent un besoin d’accompagnement pour les plus motivés, et une résistance au changement très importante pour les déçus ou les professionnels ayant eu des expériences négatives avec les outils numériques. La confiance des utilisateurs doit aussi être gagnée en ce qui concerne la sécurité, la transparence et la protection des données de santé.


Les principaux freins au développement des usages numériques identifiés par les médecins libéraux bretons sont : le manque de temps des professionnels de santé en général, le manque d'écoute et de dialogue avec les institutionnels, le manque de stratégie organisationnelle claire et les difficultés techniques. En effet, les professionnels libéraux se chargent souvent eux-mêmes de la gestion de la partie «technique » liée à l'utilisation des outils numériques.



Les besoins prioritaires...


Au travers des résultats complets de cette enquête, plusieurs pistes d'actions à entreprendre ont été identifiées. N'hésitez pas à télécharger ci-dessous l'intégralité des résultats pour en prendre connaissance également.


Pour consulter l'intégralité des résultats de l'enquête :

Enquête URPS ML BRETAGNE (4)
.pdf
Download PDF • 885KB


Pour tout renseignement complémentaire, n'hésitez pas à nous contacter directement par mail à contact@catel.pro

Comments


bottom of page